Email contact@axel-consultant-seo.fr Vous préférez le tél ? +33.6.66.97.25.22
Email contact@axel-consultant-seo.fr Vous préférez le tél ? +33.6.66.97.25.22

Le guide complet et mon avis sur la plateforme freelance Malt

Le guide complet du freelance sur Malt


Vous venez de vous lancer en tant que freelance. Super ! Mais maintenant, comment trouver des clients ? 

Les plateformes pour freelance peuvent vous aider. 

Dans cet article, je vais vous présenter la plateforme freelance Malt.

Je vais vous citer les avantages et les inconvénients de cette plateforme en gardant le point de vue du freelance. Un prochain article viendra pour présenter la plateforme côté client.

Ce guide a pour but de présenter mon avis sur Malt et de nombreux aspects de cette plateforme pour freelances réputée. J’espère qu’il pourra aiguiller certains freelances qui souhaitent trouver une plateforme pour freelance afin de gagner un peu de visibilité !



L’inscription sur Malt : un bon début pour le freelance débutant

L’inscription sur la plateforme Malt est très simple. Tellement simple que vous pourrez même prendre de l’avance sur votre création d’entreprise. En effet, Malt n’exige même pas que vous ayez déjà créé votre entreprise pour accepter votre inscription.

Sur ce point, nous sommes donc bien loin de la politique de Freelance Republik, visant plutôt la crème de la crème des freelance (selon des critères bien obscurs d’ailleurs…)

Lorsque vous avez créé votre entreprise, vous pouvez alors uploader les justificatifs demandés. Sans eux, seuls les paiements vous sont interdits : vous devez alors vous occuper de cette petite partie administrative avant de pouvoir accepter une mission, mais les négociations peuvent débuter avant.

Et rien que pour cela, Malt est selon moi l’une des meilleures plateformes pour le freelance débutant qui souhaite prospecter et tester son offre AVANT de lancer la création de son entreprise.

Créer son profil sur la plateforme freelance Malt

Vient alors la création et l’édition du profil Malt. Sachez que sur Malt, ce sont uniquement les client qui vous trouvent, et pas l’inverse. Éditer un profil clair, précis et vendeur est donc votre seul moyen de convaincre votre potentiel futur client.

Précisez votre activité avec précision

Ici, vous pourrez renseigner tout un panel d’informations concernant vos préférences de missions. Cela comprend vos méthodes de travail (sur place ou en télétravail), la taille de la structure de votre client ou encore la longueur de la mission. Ces critères sont assez importants en soi puisqu’ils vont déterminer en partie la manière dont vous serez visible par les recruteurs. 

A ce stade, le critère le plus important reste toutefois la catégorie à laquelle vous appartenez. 

Exploitez le système de catégorie

Malt propose plusieurs catégories qui correspondent à des métiers. Il est impossible ici de renseigner son propre domaine : obligation de choisir parmi ceux de la liste. Heureusement, cette dernière est bien fournie. De plus, vous pouvez choisir deux catégories : une principale, et une secondaire.

Si un client recherche un freelance par catégorie, vous n’apparaissez dans ses résultats que si vous appartenez à la catégorie demandée. Autrement, vous êtes invisible… Par ce biais, Malt pousse ses freelances inscrits à se spécialiser et les empêche de tabler sur la visibilité à 100% et pousse plutôt à miser sur les conversions. Apparaissez comme un expert de votre domaine, ou restez invisible. Un conseil qui ne marche pas que sur Malt d’ailleurs !

L’étape suivante consiste à se préparer un profil qui convainc le futur client. 

N’oubliez pas que vous cherchez à (vous) vendre

Image de profil, liste des compétences, présentation personnelle, expériences passées avec avis des clients : on retrouve ici les champs habituels de ce genre de plateforme.

Avec 3 subtilités cependant. 

  • Tout d’abord, détail appréciable, le texte de présentation ne semble pas limité en longueur ou en mise en page. Texte long ou court, emojis, titres et balises : tout est accepté. C’est un très bon point, surtout que l’on a fait l’expérience de 5€ qui limite énormément l’édition des profils sur un compte gratuit.
  • Ensuite, les compétences listées au centre de votre profil peuvent être “recommandée” par des personnes inscrites sur Malt, aussi bien des clients que des freelances ! Une fonctionnalité finalement assez proche de celle de LinkedIn permettant de recommander quelqu’un pour ses compétences. 
compétences profil freelance sur Malt
La liste des compétences de mon profil, avec certaines mises en valeur (les éclairs) et d’autres recommandée par une freelance avec qui j’ai déjà travaillé. La coopération entre consultant sur Malt, c’est important !


  • Enfin, vous avez la possibilité d’inviter vos anciens clients à venir vous donner un coup de pouce en commentant (positivement on espère !) le travail que vous avez effectué pour eux. La recommandation se trouve alors dans la section “expériences” et apporte du poids à cette dernière.

On comptera aussi la présence d’un portfolio sur le compte. Il est limité à 20 travaux, ce qui n’est déjà pas mal. Toutefois, on regrettera le fait qu’on ne puisse mettre en ligne que des photos et vidéos : aucune URL ou document texte. Cela ira tout à fait pour des freelances type graphistes ou vidéastes, mais cela correspond assez peu pour un profil de consultant SEO comme le mien par exemple.



Comment fonctionne la plateforme pour freelance Malt ?

Le coeur de la question : comment allez-vous pouvoir obtenir plus de missions grâce à Malt ?



Une recherche uni-directionnelle : des clients vers les consultants

Il faut bien comprendre que Malt propose des profils à des clients qui recherchent des freelances. A ce titre, vous ne pouvez pas faire de recherche de mission en tant que freelance, comme on pourrait le faire sur Codeur par exemple. 

Concrètement, lorsqu’un client fait une recherche de freelance, il tape se recherche par mots-clés ou via les catégories. Ensuite, il fait son choix parmi tous les freelances sur le site. Le client peut ensuite contacter un nombre limité de freelance pour cette mission afin d’éviter les enchères inversées.

Ce système fait que du point de vue du freelance, il n’y a pas grand chose à faire à part optimiser son profil pour gagner en visibilité et en conversion (comme sur Google !).

En effet, grâce à une page “statistiques”, le freelance pourra suivre précisément les requêtes pour lesquelles il apparaît dans une recherche (quelle que soit la place: vous pouvez être catégorisé dans les impressions par un client qui ne vous verra jamais en réalité si vous êtes à la 854ème page 😉 ).

vue onglet "statistiques" sur profil Malt
Grâce à l’onglet « statistiques » vous précise le nombre d’apaprition de votre profil et la position moyenne de ce dernier en fonction des mots-clés recherchés par les clients.


Alors, comment augmenter ses chances d’obtenir des missions ?

Les recherches faites par les clients contiennent très souvent des mots-clés, bien que cela ne soit pas obligatoire. Mais on imagine aisément l’intérêt d’un client de préciser sa recherche au maximum.

A partir de là, Malt vous permet de booster vos chances de gagner en visibilité. En effet, l’espace description de votre profil n’étant pas limité en termes de longueur, à vous de placer de façon cohérente les mots-clés qui sont le plus souvent utilisés. N’oubliez pas les recherches utilisant de plus longues requêtes : la fameuse longue-traîne.

Evidemment, comme pour les moteurs de recherche habituels, le titre a aussi toute son importance et vous devriez faire attention à :

  • le rendre lisible et compréhensible : attention au jargon ultra technique
  • inclure quelques mots-clés, vos principaux (par exemple “SEO” si vous êtes consultant SEO)
  • créer un titre assez court pour qu’il soit visible en entier sur la page de résultats

De plus, l’algorithme de Malt semble accorder une grande importance aux recommandations de vos anciens clients : n’hésitez pas à revenir vers eux si votre expérience ensemble a été fructueuse.

recommandation importante Malt
Qualité, respect des délais et communication : les trois aspects sur lesquels vos clients pourront donner leur avis. Ces indicateurs sont visibles sur votre profil alors chouchoutez vos clients ! C’est du gagnant-gagnant.


Mettez en lumière votre expérience grâce aux recommandations avec Malt Open

Sur ce point, je me permets de préciser un peu l’une des features de Malt : Malt Open. Je trouve la feature assez mal expliquée sur le site, donc la préciser ici, ce n’est pas plus mal.

Le principe de Malt Open, c’est de passer par Malt pour des contrats trouvés même en dehors de Malt. 

Le gros plus ? Vous n’êtes prélevé d’aucune commission sur cette mission. Il s’agit vraiment d’un énorme avantage puisque cela permet à votre client et à vous de bénéficier de la sécurité qu’offre Malt, tout en vous faisant gagner des recommandations rapidement et simplement sur la plateforme. C’est gagnant-gagnant, alors n’hésitez pas. 

exemple de proposition sur Malt
Le client vous envoie la mission sous ce format via la messagerie Malt. À partir de là, à vous de négocier votre prix avec lui et d’initier votre partenariat ensemble.


Comment se déroule la mission sur Malt ? 

Tout commence par un contact direct du client sur votre messagerie Malt. Il vous propose une mission avec un budget et une deadline. 



Malt vous oblige ici à répondre directement via la messagerie : mail, lien LinkedIn/Facebook ou encore numéro de téléphone sont interdits dans la messagerie ! En gros, tout moyen de passer outre la sécurité de Malt (et le paiement des frais qui vont avec).

Toujours directement depuis la messagerie, vous pouvez refuser de suite si vous avez une bonne raison, ou alors vous pouvez engager la discussion. Par la suite, Malt vous permet d’éditer un devis simple directement via la plateforme. 

Si tout est accepté, bravo, vous n’avez plus qu’à vous y mettre ! Quand vous aurez terminé la mission, signalez-le sur votre espace “mission” pour le faire savoir à votre client. 

Avec Malt, vous bénéficiez d’une sécurité : la plateforme réclame le paiement de la somme au client. C’est seulement après réception dudit paiement que vous avez le feu vert pour commencer votre travail. avant en effet l’obligation de payer à l’avance la plateforme qui garde la somme jusqu’à la fin de la mission pour finalement vous rétribuer.

En fin de compte, la mission obtenue sur Malt n’est en aucun cas différente d’une mission obtenue via une autre méthode. Ici, Malt agit vraiment comme une intermédiaire de confiance. Et pour cela, la plateforme réclame quelques gages de bonne foi du côté du client comme du freelance.

Ça tombe bien, c’est justement le sujet de la prochaine partie !

Malt : un intermédiaire de confiance. 



Que demande Malt au freelance pour pouvoir assurer sa mission de partenaire de confiance ? 

Tout d’abord, même si l’inscription est assez libre sur Malt, l’indépendant doit suivre quelques obligations sans lesquelles ils est tout simplement invisible sur la plateforme.

L’une d’elles demande tout simplement à l’indépendant connecté sur Malt de confirmer sa disponibilité – à temps plein ou partiel – sur la plateforme. Sans cette validation, vous passerez complétement inaperçu. Toutes le ssemaines donc, n’oubliez pas cette étape simple qui se termine en deux clics. 

De la même manière, tant que vous n’aurez pas répondu au message d’un client sur Malt, vous serez invisible. C’est tout à fait logique puisque cela permet à Malt de garder une image sérieuse et profesionnelle(ce qui est bien évidemment bénéfique aussi pour les freelances qui profitent de son image pour acquérir de nouveaux clients).

À combien s’élève la commission de Malt ? 

Hé oui, un service de cette qualité, ça se paie !

Sur tous vos contrats passés via Malt, la plateforme se paie à hauteur de 10% de votre facture. 

A cela comptez que vous êtes imposable sur la totalité de la facture, et pas sur la somme réellement perçue.

Cette commission est donc relativement élevée, mais je continue de penser que le jeu en vaut la chandelle. Malt propose un service de qualité et un support réactif (que j’ai pu tester) et c’est normal que l’on paie pour cela. 

D’autant plus que Malt propose une feature très sympathique : passés les deux premiers mois de collaboration avec votre client, les prochaines commission passeront à 5% du total de la facture des missions suivantes. Une très bonne raison donc de tout de même faire confiance à Malt.

Malt : la plateforme créée par des freelances pour les freelances

À noter que Malt travaille vraiment au bien-être du freelance en envoyant régulièrement des news sur les modifications législatives des statuts chers aux freelances, celui de micro-entrepreneurs notamment.

Du côté du client, Malt propose des profils correspondant aux attentes du client, mais aussi des infos générales sur le monde du travailleur indépendant, et notamment sur les tarifs. Il y a un vrai travail sur la reconnaissance du travail des freelance et du prix qui va avec. 

Dans la même idée, en créant votre compte freelance, Malt vous incite à proposer un tarif réaliste, qui transpire la qualité plutôt que le rabais. Attitude intéressante, surtout quand on sait que ce sont surtout les freelance débutants qui utilisent ces plateformes. Je veux dire par là que les plus expérimentés auront acquis plusieurs clients et pourront ainsi faire marcher le bouche-à-oreilles.

Un dernier petit cadeau ? Malt vous offre un boost de visibilité de 3 mois à votre inscription. Concrètement, c’est grâce à ce boost que j’ai obtenu mes premiers contrats qui m’ont ensuite permis de gagner quelques recommandations pour gagner en visibilité de manière plus naturelle. C’est une vraie belle pensée, mais évidemment, cela rend les “SERPs” de Malt un peu instables.

Mon avis sur Malt pour les freelances

Dans la vie d’un freelance, certaines périodes sont plus difficiles que d’autres. Évidemment, se lancer n’a rien d’évident.

Grâce à des plateformes comme Malt, le freelance débutant peut vraiment gagner en visibilité en très peu de temps tout en travaillant sur des projets qui sont réalistes, pro et avec du budget. Ce qui n’est pas le cas pour toutes les plateformes.

Niveau interface, Malt est très simple et c’est tout ce qu’on peut demander à ce type de plateforme. La navigation est intuitive et les étapes à la réalisation d’un bon profil sont bien éxpliquées et pas trop chronophages (même s’il faudra y investir un peu de temps évidemment).

À mon sens, Malt offre tout ce qu’un freelance débutant (mais aussi plus expérimenté) peut demander. On regrettera simplement le fait que l’on soit obligé d’attendre les clients sans pouvoir les chercher nous-même.

À propos de l'auteur

Passionné du digital, de la communication, du marketing et de l'écriture, j'offre mes compétences aux entreprises qui souhaitent booster leur visibilité sur le smoteurs de recherche. Depuis peu, j'édite un blog où je partage des conseils sur le SEO et le métier de consultant SEO freelance.

Laissez un commentaire !

Résoudre : *
27 + 15 =